Une « première lecture » pleine de suspens, avec un cahier documentaire pour en savoir plus sur la Dame de fer. Et puis les ouvriers travaillent beaucoup : 9 heures en hiver et 12 l'été. La curiosité qui avait poussé les Parisiens, les provinciaux et les étrangers à venir voir ce monument hors norme semble donc passée de mode. Mais Jean-Louis Pascal (1837-1920), architecte et membre de l'Institut de France (fauteuil n°III à l'Académie des beaux-arts de 1890 à 1920) s'interroge : « L'intérêt d'une œuvre de construction après tout unique au monde, […] la curiosité toujours entretenue des visiteurs qui reviennent émerveillés du panorama des 300 mètres et, surtout, l'adaptation exceptionnelle de cet édifice à des recherches scientifiques passées, présentes et futures, […] sacrifiera-t-on tout cela à une appréciation esthétique sévère et détruira-t-on […] un édifice monstre, et qu'on pourrait souhaiter plus beau ? D'autre part, l'entreprise américaine Otis, qui installe dans les piliers nord et sud des ascenseurs d'une capacité de 100 personnes. �~-ᕸ$`q���Yt���GukQ�s�~}������kU��H�4�n�hݞEK\��zgP��i3^7��n�Sb��3�h����1���*��%�R��ڌ����X��3r�G��-H���!��c��*����Aw[�| �l��$4,#���ٟ�6��N%�����[b��H�5Uޏ�τưA�'�I�B�e������F�d�>�ၜ �+�R�G�~{�6�B�_��qg14{��X|����$�����^Յv̎B[�L�,1.�e��a��~K���K�ĵ(�sU:1�U�{�.�EYidd�bZ d ߉+ǽvZ|VV7���?���^���gY�{?���i�n���[3�հ#���QmQ�.��(�d� E�d�#+�=[��9�4?�|,k������8z+1 :3���hߢH��cH��_���)�Wʢ�1�����/�{tbC�H�9�k��ڀ{��G�C�e) y8�����'d�KZ��� Neuf ans plus tard, ce sera le cap des 3 millions d'entrées par an, puis en 1984 celui des 4 millions, en 1989, celui des 5 millions et enfin, en 1998, celui des 6 millions, celui des 7 millions n'ayant encore jamais été franchi à ce jour. Pour se représenter ce que pouvait être la visite de la tour à cette époque, on peut se replonger dans une fiction, une pièce de théâtre d'Henri Rousseau qui inventa la scène suivante : LE GARDIEN, en lui désignant le côté pour entrer. La Tour Eiffel est un véritable symbole de la France. Maurice Koechlin et Emile Nouguier présentent leur projet à Gustave Eiffel qui reste, dans un premier temps, dubitatif. 2 francs la semaine et 1 franc les dimanches et fêtes pour l'ascension partielle, jusqu'au, Pour les photographies en noir et blanc (prises depuis la. Dans cet appareil de maçonnerie qui a demandé 12 000 m3 de matériaux, d'énormes boulons d'ancrage de 7,80 mètres de long fixent le sabot en fonte d'acier sur lequel repose chaque pilier. La tour ne sera pas que copiée en miniature. Dès 1907, la TSF porte jusqu'à Bizerte, peu après jusqu'en Amérique et en 1912, soit neuf ans après son installation, elle émet dans le monde entier. Buy La véritable histoire de Léonie qui vit construire la Tour Eiffel (Youpi, j aime l Histoire !) Ainsi, sur une période de 57 ans allant de 1889 à 1946, l'édifice ne reçut qu'un peu plus de 18 millions de visiteurs, alors qu'après-guerre, de 1947 à 2004, pour reprendre la même durée de 57 ans précédemment citée, la fréquentation passa à 198 millions de personnes, soit environ 11 fois plus d'entrées sur une période de temps identique. Il était prévu un soubassement sur lequel venaient s'ajouter cinq étages entourés de galeries et une lanterne métallique, à l'image d'un phare géant. Elle ne devait rester que 20 ans. C’est un des lieux incontournables de Paris; un des sites touristiques les plus visités au monde aussi. En 1958, à l'occasion des manifestations de la Saison de Paris, 1 290 projecteurs sont installées dans les fosses dissimulées dans les jardins du Champ-de-Mars. Même si le projet final sera moins décoré et ostentatoire, cette deuxième version signée Stephen Sauvestre est présentée à Gustave Eiffel, qui cette fois-ci, se dit intéressé. Mais il se trouve que la colline de Chaillot n'aurait pas permis d'installer des fondations solides, et le mont Valérien aurait placé la tour trop à l'écart du reste de l'Exposition. La Tour Eiffel, qui n’était pas destinée à rester en place plus de vingt ans, a néanmoins survécu dans l’Histoire et ce, grâce aux savants. Dans la même lignée, les galeries où sont exposées les « machines », seront plus d'une fois le clou d'expositions universelles. En Angleterre, le premier exemple marquant est le Crystal Palace, construit pour l'Exposition universelle de 1851. Le lieu précis de l'Exposition n'est alors pas clairement défini. Construite et ouverte au public en 1889 pour l’Exposition universelle, la Tour a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991. Ils sont constitués de cabines à deux étages, fonctionnent sur des glissières obliques et sont actionnées par un câble mu par un piston hydraulique dont la course est démultipliée par un jeu de poulies. Des recherches importantes y prendront place jusqu'en 1923, faisant de Gustave Eiffel, un des pères de l'aérodynamique expérimentale. La révolution industrielle engendre un bouleversement économique, certes, mais sans doute est-elle avant tout une révolution des matériaux. Exposition universelle de 1900 : le palais du Trocadéro. Une fois approprié le projet, Gustave Eiffel va s'employer à le faire connaître au plus grand nombre. Certes, la Dame de Fer vaut le détour, mais, en sortant un tout petit peu des sentiers battus, vous pourrez découvrir une de ses plus vieilles camarades. Pour la tour Eiffel, le défi est donc d'utiliser cette même technique, mais en réalisant une structure incurvée, et non plus droite. Le fer permet de construire des ensembles spacieux et fonctionnels. S'il se passe bien, l'assise sera solide et permettra d'édifier le reste de l'édifice. Une fois que les ajustements nécessaires ont été faits, des cales en acier ont été posées entre les sabots et les arêtes, afin de fixer de manière définitive le nivellement de la tour Eiffel. Comme prévu dans l'article 1 de la convention signée le 8 janvier 1887, la tour est achevée à temps et inaugurée le 31 mars 1889. La jonction de ces énormes poutres avec les quatre arêtes, au niveau du premier étage, est le moment le plus crucial de tout le montage de la tour Eiffel. Cette société est financée par moitié par les propres fonds de l'ingénieur et pour autre moitié, par un consortium de trois banques. ». Pour ce faire, il s'associe avec l'architecte Jules Bourdais, celui qui fut à l'origine du palais du Trocadéro pour l'Exposition universelle de 1878. Juliette Mellon-Poline, La véritable histoire de Léonie qui vit construire la Tour Eiffel, illustrations d’Aurélie Abolivier, Bayard Jeunesse, 2018, 48 p., 6,50 € — Imprimé en France En contrepartie, il s'engage à citer les noms des deux ingénieurs, mais en définitive, même s'il n'a pas inventé et conceptualisé la tour, c'est bien sous le nom de tour Eiffel qu'elle sera connue. À cette fin, il cherchera même à lancer une souscription, mais il meurt deux mois après la présentation de son projet qui, de fait, ne verra jamais le jour. Armé du sens de la formule, franc-maçon avéré, passé par les Beaux-Arts, il participera à quatre gouvernements comme ministre de l'Industrie et du Commerce (1886-1887), ministre de l'Instruction publique (1888-1889), ministre de la Marine (1895-1896 et 1898-1899) et enfin ministre de la guerre par intérim en 1898. Mais le drapeau était trop grand, et s'envola. Pour que le rêve d'une tour de grande hauteur prenne forme, il faut prendre en compte, avant toute chose, la résistance des matériaux, avant même d'aborder l'aspect esthétique de l'édifice, ce que comprendront parfaitement Gustave Eiffel et son équipe d'ingénieurs, grâce aux expériences passées des ateliers Eiffel. Pour comprendre à quoi ressemblait alors le chantier, on peut aussi s'en référer aux écrits d'Émile Goudeau, journaliste, qui visita le chantier début 1889 : « Une épaisse fumée de goudron et de houille prenait à la gorge, tandis qu'un bruit de ferraille rugissant sous le marteau nous assourdissait. Ainsi, les expériences vont se succéder au fur et à mesure des années, et pour certaines, il s'agira de premières sur le territoire national. stream En outre, il s'efforcera de démontrer les failles techniques des projets de ses concurrents, J.-B. Les ingénieurs peuvent enfin faire preuve d'audace architecturale et libérer leurs envies artistiques. Il fallut donc remonter pour placer un drapeau plus petit. uV��� �:XD&�L�b�w�0�4�U�Ve����\���"��I钴ٸg���6�2��ĥ����8B��kV;�{����r�,���耂,���Up���1b�~��$���)��,���T:�ڪ\�"R۲ʀ���_�C��9t� ��)��p �Y-�i=m��^FP\:QFV� ���p�Z���ݮ��m6��nL�%iP���W�p�����,�Cs���N(�_b�-���[?�e�� \�8 b�Ar��amw�C�6]�xeፙ�\;�K f2�̼q81bٜ�F���,�qݣq�j�7� ���E| Tous les 50 mètres, il est prévu qu'elles soient reliées par des planchers métalliques horizontaux, soit 5 étages en tout. 26 décembre 1888 : Montage de la partie supérieure. Le 8 janvier 1887, Gustave Eiffel signe (en son nom personnel et non celui de son entreprise) une convention avec d'une part, Édouard Lockroy, ministre du Commerce, et d'autre part, Eugène Poubelle, préfet de la Seine, agissant ici au nom de la Ville de Paris. En octobre 1898, Eugène Ducretet établit la première liaison téléphonique hertzienne entre la tour Eiffel et le Panthéon, distant de 4 kilomètres. Gustave Eiffel répondra vite à cette « attaque » en soulignant, entre autres, l'intérêt technique que représente sa tour. À côté de son prototype, Concernant les travaux à Levallois-Perret. Initialement sont installés, du rez-de-chaussée au premier étage, un escalier à paliers de 360 marches, du premier au deuxième étage, un escalier hélicoïdal sans paliers de 380 marches, et enfin, du deuxième au troisième étage, un escalier hélicoïdal sans paliers de 1 062 marches, trop dangereux pour être ouvert au public. Les années suivantes ne seront pas meilleures et en 1899, un an avant la nouvelle Exposition universelle prévue à Paris, 149 580 entrées seulement sont enregistrées, soit une des années où la fréquentation a été la plus basse (le minimum étant en 1902 avec 121 144 entrées). Une fois ce cap passé, la construction de la tour Eiffel semblait bien lancée et rendait inutiles les échafaudages construits temporairement, les plates-formes du premier étage, puis du second, servant ensuite de relais pour le levage des divers matériaux. Exposition universelle de 1900 : la galerie des machines. Le succès est donc immédiat, la tour est célébrée par les anonymes et les célèbres et ce succès va se répercuter de multiples manières. <> Sous l'influence de son oncle Jean-Baptiste Mollerat, il choisit d'y suivre les cours de la spécialité « chimie », mais victime de brouilles familiales, il ne reprendra jamais l'exploitation prospère de houille de celui-ci. En 1853, James Bogardus, spécialiste américain des immeubles en fonte, imagine de surplomber le palais de l'Exposition qui se tient cette année-là à New York (Exhibition of the Industry of All Nations). Ils présentent leur projet ambitieux dans ces termes : « La plus ancienne des vieilles nations forma des briques et fit du mortier, construisant une tour commémorative de son existence. 3 0 obj Édouard Lockroy sera le parrain bienveillant du projet de la tour Eiffel et il le défendra envers et contre tous. Les ascenseurs étaient à revoir, de même que l'ensemble du système de sécurité et plus grave encore, de nombreux ajouts avaient eu lieu au fil du temps et avaient alourdi la tour de plus de 1 000 tonnes. Une inspection par endoscope montrera ainsi que l'intérieur des arbalétriers était fortement attaqué par la corrosion, que les grandes poutres du premier étage étaient parfois très abîmées et que, d'une manière générale, l'ensemble des structures devait être rénové pour pouvoir accueillir en toute sécurité plus de 5 millions de visiteurs par an. L'escalier en colimaçon menant au troisième étage a été démonté et revendu aux enchères, à l'exception d'un tronçon qui a été conservé comme témoignage du passé et exposé au premier étage. Sa construction en 2 ans, 2 mois et 5 jours, fût une véritable performance technique et architecturale. Jean Camille Formigé fera son palais des Arts Libéraux, Ferdinand Dutert se chargera de la galerie des machines, et Gustave Eiffel de sa tour. Mais le projet le plus réaliste et proche d'aboutir est celui des ingénieurs américains Clarke et Reeves qui imaginent, pour l'Exposition universelle de Philadelphie en 1876, une tour de 300 mètres. Gustave Eiffel sera de ceux qui ont su allier les métiers d'ingénieur avec celui d'architecte, en tirant profit des atouts nouveaux proférés par le fer. La cabine inférieure sert de contrepoids et la cabine supérieure, qui transporte les passagers, est tirée par un piston hydraulique de 78 mètres de course. <> La vision de la plus haute tour de la terre, haute de 300 mètres – une telle chose n’existait pas à l’époque. La construction de la Tour Eiffel 1889 célèbre le centenaire de la Révo Quatre ans plus tard, l'antenne installée sur la tour va se révéler décisive puisqu'elle permettra à Georges Painvin de capter le « radiogramme de la victoire » et de déjouer l'attaque allemande sur la Marne. Le 26 mai 1886 sont annoncés les résultats du concours. Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Plus économique et plus efficace, cette méthode débouchera en 1909 sur la construction d'une petite soufflerie au pied de la tour Eiffel. 1 0 obj C'est donc un véritable morceau d'histoire qui vient d'être vendu : la maison Artcurial a en effet adjugé, ce mardi 1er décembre, un tronçon de l'escalier d'origine (le tronçon n°17) qui reliait les deux derniers étages de la Dame de … Le drapeau français a été retiré durant l'occupation, et à la place fut mis un drapeau nazi placé par un soldat allemand qui a dû monter la tour Eiffel à pied. 2016 - La tour Eiffel - Le petit cartable de Sanleane. Il a alors d'autres projets en route, et dit ne pas vouloir s'investir dans la réalisation de cette tour, mais il donne néanmoins le feu vert aux deux hommes pour pousser plus avant leurs études. Gustave Eiffel sera très réceptif de l'opinion de ses pairs sur le monument. L'exposition de 1878, avec le Palais du Trocadéro, le Palais du Champ-de-Mars et ses halles des machines, marque le relèvement de la France après la défaite de 1870. Pour la première fois, le périmètre où se tiendra la future Exposition est délimité dans l'article 10 de l'arrêté : il s'agit du Champ-de-Mars. 21 août 1888 : Montage de la deuxième plate-forme. endobj À partir des années 1870, les spécificités du fer et son comportement sont mieux connus, ce qui en permet une utilisation courante dans les ouvrages d'art et les bâtiments publics. L'exemple de l'obélisque de Washington le montre bien : commencé en 1848, il était prévu qu'il atteigne 180 mètres de hauteur, mais après 37 ans de travaux, il sera inauguré le 20 février 1885 avec 169 mètres seulement, principalement à cause de sa maçonnerie en pierre. Mais six années plus tard un énorme scandale financier éclate, le chantier n'avançant pas ou peu et la Compagnie gérant la construction du canal étant au bord de la banqueroute. La première semaine, les ascenseurs ne sont pas encore mis en service, toutefois, 28 922 entrées seront enregistrées. ». Cette convention fixe, entre autres, les conditions relatives à l'emplacement géographique de la tour et les coûts estimés devant être engagés pour sa construction : Une fois le concours gagné, il convient encore de décider de l'emplacement exact de la tour qui doit être construite. Par surcroît de précaution, pen… La concession d'origine prévoyait une exploitation de la tour par Gustave Eiffel jusqu'au 31 décembre 1909, après quoi, elle devait devenir propriété de la Ville de Paris et être détruite, comme la plupart des autres monuments érigés pour l'Exposition universelle du Champ-de-Mars. Cette antenne fut en service jusqu'à 1956[2]. <> Il est utilisé dans la plupart des grands projets de l'époque (à Paris, par exemple, on le retrouvera utilisé pour les Galeries Lafayette, situées Boulevard Haussmann, ou encore la gare du Nord). Néanmoins, le jury émet quelques réserves sur le dossier présenté, d'abord sur les protections contre la foudre, et ensuite et surtout, sur les ascenseurs Backmann qui étaient initialement prévus. Toutefois, tout n'est pas si noir pour l'ingénieur et sa tour. 4 0 obj En 1756, se tient à Londres, la toute première exposition d'ampleur internationale[réf. Lorsque fut posée la question à Maurice Koechlin de savoir si la tour n'aurait pas dû en réalité porter son nom et s'il ne se sentait pas dépossédé de son invention par l'homme d'affaires Eiffel, il répondit humblement en récusant l'idée que la tour puisse porter son nom et en prenant la défense de son employeur. La réélection de Jules Grévy à la présidence de la République le 28 décembre 1885 entérine définitivement la tenue d'une Exposition universelle à Paris en 1889. La dernière modification de cette page a été faite le 6 septembre 2020 à 02:00. En France, et uniquement en considérant le domaine architectural, le fer sera ouvertement montré pour les premières fois : en 1848 avec la structure de la bibliothèque Sainte-Geneviève construite par Henri Labrouste, puis de manière encore plus démonstrative avec les Halles de Paris édifiées en 1853 par Victor Baltard et Félix Callet. D'une manière générale, les observateurs avisés ont des avis bien tranché sur l'utilisation du métal pour la construction de bâtiments et leur articulation avec le domaine architectural et artistique. Dans le contexte de l'Exposition, la tour Eiffel regorge d'attractions diverses et variées et comme le dit Émile Goudeau, c'est : « Toute une ville d'eau transportée dans la mâture, parmi les vergues, hunes et huniers d'un voilier qui n'aurait pas de voiles. En 1779, le premier pont en fonte est construit à Coalbrookdale dans le Shropshire. ��U��:�F�`���ܷ�q ���DI���|��wL�n���ٴ?vqA. Du bas du chantier, les curieux n'aperçoivent alors plus rien ou presque. 10 0 obj endstream En effet, fort du succès de sa tour, l'ingénieur est appelé in extremis pour intervenir en renfort sur le canal de Panama. Au-delà de 30 mètres de hauteur, 12 échafaudages en bois sont construits et quand le chantier a dépassé les 45 mètres de hauteur, il a fallu édifier de nouveaux échafaudages, adaptés aux poutres de 70 tonnes qui furent utilisées pour le premier étage. II suffit […] de se figurer une tour vertigineusement ridicule, dominant Paris, ainsi qu'une noire et gigantesque cheminée d'usine, écrasant de sa masse barbare : Notre-Dame, la Sainte-Chapelle, la tour Saint-Jacques, le Louvre, le dôme des Invalides, l'Arc de triomphe, tous nos monuments humiliés, toutes nos architectures rapetissées, qui disparaîtront dans ce rêve stupéfiant. Malgré ce contexte et alors que la TSF n'en est qu'à ses balbutiements, Gustave Eiffel soutient à ses frais le projet du capitaine en acceptant qu'il installe une antenne au sommet de sa tour. Finalement, le 1er janvier 1980, le nouvel exploitant de la tour Eiffel devient la SNTE (Société nouvelle d'exploitation de la tour Eiffel), le propriétaire restant la Ville de Paris. La technique s'améliore et des émissions encore expérimentales sont proposées entre 1935 et 1939. Si vous êtes fan de lecture depuis des années, découvrez sans plus tarder toutes nos offres et nos bonnes affaires exceptionnelles pour l'acquisition d'un produit La Véritable Histoire De Léonie Qui Vit Construire La Tour Eiffel. ». Titre : La véritable histoire de Léonie qui vit construire la tour Eiffel Auteur : Mellon, Juliette Illustrateur : Abolivier, Aurélie Genre : Historique Type : Roman - Documentaire Thème(s) : Amitié - Famille Niveau(x) : CE1 - CE2 - CM1 Difficulté : Cette volonté de prendre en compte la résistance des matériaux, sera la préoccupation majeure de Gustave Eiffel et de ses ingénieurs, comme il l'expliquera lui-même : « tout l'effort tranchant dû au vent passe ainsi dans l'intérieur des montants d'arête […]. ». Par la suite, de nombreuses répliques à échelle différente ou imitations verront le jour dans le monde. Elle a pour mission de livrer le chapeau que la fille de Gustave Eiffel souhaite porter pour l’inauguration de la tour. Tous les habitants de Paris aident à reconstruire la tour avec leurs outils, car ceux de Gustave EIFFEL ont été volés. N'hésitant pas à dépenser les fonds publics pour soutenir des causes ou des projets qui lui tiennent à cœur, il financera par exemple les expéditions de Jean-Baptiste Charcot entre 1903 et 1905. Découvrez sur decitre.fr La véritable histoire de Léonie qui vit construire la Tour Eiffel par Juliette Mellon - Collection Youpi, j'aime l'histoire ! <> Selon Eugène-Melchior de Vogüé, édifier une tour de grande hauteur est un rêve et un défi qui « remuait obscurément depuis quelques années dans le cerveau des ingénieurs ». Stephen Sauvestre, qui ne sera pas suivi, imaginera par exemple la construction de deux pylônes sur les côtés de la tour qui permettraient d'en atteindre le deuxième étage. Par exemple, en 1837, la cathédrale Notre-Dame de Rouen se voit coiffée d'une flèche en fonte de 40 mètres de hauteur, terminée en 1876, ce qui lui permettra de revendiquer le titre de plus haut bâtiment du monde de 1876 à 1880 avec 151 mètres. Pièces annexes : Actes officiels. « Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté jusqu'ici intacte de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l'art et de l'histoire française menacés, contre l'érection, en plein cœur de notre capitale, de l'inutile et monstrueuse tour Eiffel. Celui-ci redessine complètement les plans de la tour : il ajoute les socles en maçonnerie de l'édifice, le premier étage est décoré d'un arc monumental n'ayant aucun rôle structurel mais esthétique en figurant une sorte de porte d'entrée de l'Exposition universelle, il place aux étages des salles vitrées ouvertes au public, agrémente l'ensemble de la façade de sculptures variées et prévoit de couvrir le sommet d'une sorte de bulbe fait de verre. Trois mois plus tard, une nouvelle grève éclate, mais cette fois-ci, il tiendra tête et refusera toute négociation, sur quelque élément que ce soit. Ainsi, on dénombre actuellement un ensemble de plus de 120 antennes différentes au sommet de la tour Eiffel. L'ingénieur apprend vite, et dès 1858, il se voit confier la responsabilité d'un chantier important, celui de la direction des travaux de la passerelle Eiffel à Bordeaux. D'une part, l'entreprise française Roux, Combaluzier et Lepape (devenue Schindler), qui installe dans les piliers est et ouest des ascenseurs desservant le premier étage. Au début des années 1880, les entreprises Eiffel sont placées au cinquième ou sixième rang des constructeurs français, grâce à leurs capacités d'organisation, d'invention dans les procédés de montage et grâce à leurs précisions dans la fabrication et l'assemblage des pièces. Mais c'est trop tard, le mal est fait. Dès 1890, il tombe de manière vertigineuse à 393 414, soit une baisse de 80 % ! La tour Eiffel a été construite le 28 janvier 1887 pour l'exposition universelle de Paris de 1889 pour démontrer la puissance industrielle de la France. Le jugement de la cour de cassation est tout autre et le blanchit complètement. Outre la foule des anonymes, l'édifice reçoit de prestigieux visiteurs, parmi lesquels George Ier de Grèce, le prince de Galles, le prince Baudouin, le fils de l'empereur du Japon, le Shah de Perse ou encore le tsarévitch. ». Plus rapides que les précédents, ils sont jugés moins sûrs, mais permettent tout de même de desservir le deuxième étage dans de bonnes conditions pour l'époque. endobj > Se procurer "La tour Eiffel", Mes p'tits docs, Editions Milan, 7,60 € 2. La véritable histoire de Léonie qui vit construire la tour Eiffel | Juliette Mellon | Léonie seconde un atelier de chapelières. En 1851, l'Exposition de Londres se montera autour de l'immense Crystal Palace, bâtiment spacieux mêlant le fer et le verre, censé démontrer par ses proportions, sa rapidité de montage et son architecture, le triomphe des méthodes modernes d'industrialisation et de préfabrication des bâtiments, mais aussi et avant tout, la suprématie économique de la Grande-Bretagne au milieu du XIXe siècle. S'estimant insuffisamment payés au vu des risques pris, ils font grève une première fois en septembre 1888, quelques mois avant l'achèvement de la tour. En 1944, la tour échappe à la destruction promise et, en août, un drapeau français (fabriqué avec trois draps cousus ensemble) y flotte de nouveau, les ascenseurs sont remis en marche, mais malgré la Libération, elle n'est toujours pas rouverte au grand public. endobj Titre : La véritable histoire de Léonie qui vit construire la Tour Eiffel: Date sortie / parution : 12/09/2018: EAN commerce : 9791036300530: Support (Livre) : Nous, la plus jeune des nations modernes, nous allons élever une tour, pour célébrer l'échéance du premier siècle de notre vie nationale. Haute de 324 mètres, la tour Eiffel fascine à tous points de vue, tant la prouesse d’architecture et d’ingénierie reste unique. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».